La Cage

Créer un aéronef de Vol Libre qui possède les qualités de pilotage du delta , agrément, précision, élégance, et qui, plié, tienne dans un sac à dos, comme le parapente, pouvait sembler impossible.
C’est pourtant cette gageure qu’a réalisée Jean-Louis Darlet en inventant la Cage.

Du parapente a été conservée la partie la plus visible, la voile, ses organes de pilotage (les freins) ayant été avantageusement remplacés par un système ingénieux et efficace qui permet de piloter l’aile sans création de traînée parasite. La Cage n’a ni freins, ni accélérateur, ni trims Du delta a été conservé le principe de pilotage par maîtrise directe de l’attitude de la voile, aussi bien en tangage qu’en roulis, mais seulement le principe, puisque la voile n’est pas liée rigidement à une barre de contrôle.
De ce double héritage est né un aéronef original, qui n’est assimilable NI à un delta NI à un parapente (et demande donc une formation spécifique), qui donne au pilote une maîtrise très fine de l’attitude de son aile, et par conséquent un agrément de vol et une sécurité active exceptionnels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s